POURQUOI SOUFFRE T-ON DU DOS ?

Vous avez mal au dos, mais savez-vous réellement ce qui vous fait souffrir ? Est-ce un problème de disques, d’arthrose, de déviation des courbures vertébrales ou d’un blocage vertébral ? Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive sur les douleurs qui vous empoisonnent la vie. Il existe bien d’autres raisons comme les maladies rhumatismales ou cancéreuses.

Gardez à l’esprit que pour vous soigner, des traitements existent, mais que vous avez des solutions préventives simples qui peuvent contribuer à atténuer vos douleurs.

Les problèmes de disques

Entre chaque vertèbre, il y a des disques dont le rôle est de jouer un rôle d’amortisseur de chocs. Ils sont constamment sollicités et particulièrement en cas de contraintes excessives : faux mouvements, charges lourdes, travail pénibles (jardinage, déménagement) ou postures néfastes prolongées (avachissement sur un fauteuil). Le noyau ou nucléus va alors se déformer et créer de véritables fissures dans l’anneau qui l’entoure.

Dans ce type de de problèmes de disques, il existe plusieurs stades de gravité et de douleurs de la fatigue discale, à la hernie discale avec compression du nerf en passant par le lumbago aigu.

Encore une fois la prévention peut aider : des équipements adaptés pour une excellente ergonomie quotidienne, la pratique d’exercices quotidiens et l’adaptation de bons gestes pour le dos peuvent permettre souvent d’éviter ce genre de problèmes.

L’arthrose

L’arthrose dont les premiers symptômes peuvent apparaître à partir d’une trentaine d’année correspondent à un vieillissement et une usure articulaires.

Ses causes sont variées et dépendent à la fois du patrimoine génétique, c’est-à-dire de l’hérédité, mais également de la profession exercée au cours de la vie. En effet, certains métiers qui sollicitent beaucoup les articulations sont plus exposés à l’apparition de cette maladie : carreleur, routier, jardinier par exemple. De même certains facteurs tels que le poids ou des déformations osseuses congénitales, augmentent considérablement le risque d’arthrose.

Les manifestations de l’arthrose apparaissent surtout en fin de journée. Elles consistent principalement en des douleurs localisées, une raideur ou une ankylose de l’articulation accompagnée de contractures musculaires.

Même s’il est possible de remplacer certaines articulations quand celles-ci sont trop usées (prothèse de la hanche ou du genou) ces opérations chirurgicales sont lourdes et la rééducation très longue. Encore une fois, il est préférable de prévenir par les bons gestes et les bonnes postures l’usure prématurée de ces articulations.

Enfin, l’ostéoporose qui apparaît après la ménopause chez la femme entraine un défaut de fixation de calcium dans les os. Ceux-ci deviennent poreux, plus fragiles, et cassants ce qui entraîne des fractures dont les plus fréquentes sont celles du col du fémur et du poignet. Au niveau de la colonne vertébrale, l’ostéoporose provoque une cyphose dorsale et un tassement vertébral, ce qui donne cet aspect si particulier « plié en deux ».

L’ostéoporose se traite de manière curative, mais aussi préventive, en suivant des cures de vitamine D et de calcium et surtout en pratiquant régulièrement de l’exercice.

Les déformations vertébrales ou troubles statiques :

Naturellement nous avons tous une statique rachidienne différentes, c’est-à-dire une posture particulière de notre colonne vertébrale. Cette statique nous confère une allure, une morphologie qui est propre à chacun.

Les principales déformations existantes :
La scoliose, l’hypercyphose dorsale, l’hyperlordose lombaire, l’hyperlordose cervicale, et le dos plat

Toutes ces déformations apparaissent généralement avant la fin de la croissance osseuse (14 ans chez la fille et 16 ans chez le garçon) et doivent traitées à cette période par de la rééducation, le port d’un corset orthopédique et parfois même par un acte chirurgical. Ces déformations souvent congénitales sont très fortement aggravées si aucune attention n’est portée, au cours de la vie, à la bonne santé du dos, à la qualité de la literie et des fauteuils.

Le blocage

Enfin, tout le monde connaît un jour ou l’autre la quatrième grande cause des douleurs vertébrales : il s’agit du blocage.

Cette douleur apparaît après un faux mouvement ou à cause d’un état de stress particulier. La douleur varie en fonction de l’intensité du blocage lequel peut toucher n’importe quelle zone de la colonne vertébrale. Hélas, il n’existe, même avec une radiographie, aucun signe avant-coureur de ces « blocages ».

Evidemment et malheureusement, toutes ces douleurs peuvent également se combiner et s’additionner. Ainsi, un patient atteint d’arthrose peut également souffrir d’une hernie discale et être atteint d’une hypercyphose dorsale (dos rond).

Cette addition et cette augmentation des problèmes de dos trouve son origine dans notre mode de vie. En effet, celui-ci a beaucoup changé depuis un siècle. Nous sommes de plus en plus sédentaires nous faisons de moins en moins d’effort physique… à titre d’exemple, nous marchons aujourd’hui à peine un kilomètre par jour au lieu de sept il y a 50 ans.

La vie moderne, le stress, la voiture, le travail sédentaire et la télévision devant laquelle nous passons en moyenne plus de 3 heures par jour (5 heures après 50 ans) tout cela a modifié en profondeur notre musculature. Les abdominaux, les dorsaux, les quadriceps (muscles de la cuisse) sont moins sollicités. Ils sont donc moins développés et moins efficaces. Notre colonne vertébrale est par conséquent moins « protégée » moins gainée par les muscles, elle est donc fragilisée.

Aux conséquences de la vie moderne, il faut ajouter des kilos en plus (7 en moyenne), moins de repos (nous ne faisons plus la sieste), la pratique de sports souvent traumatisants pour les articulations et enfin de très mauvaises positions de travail et de repos. C’est bien sûr la colonne vertébrale en particulier la région lombaire qui doit supporter notre poids et notre position debout.

C’est pourquoi, particulièrement à notre époque, il est absolument nécessaire de prendre en compte la santé de la colonne vertébrale par des postures appropriées, des exercices quotidiens et du matériel adapté à nos habitudes de vie et à notre morphologie.

MAL DE DOS = MAL DU SIÈCLE

Vous vous levez fatigué le matin après une mauvaise nuit ; votre sieste n’a pas été réparatrice, ou vous vous levez de votre fauteuil tout perclus de douleurs ? Sachez que le mal de dos est la première cause d’invalidité chez les moins de 45 ans. À part certaines crises aigües comme les sciatiques ou les lumbagos qui peuvent survenir du jour au lendemain, le processus de développement d’un mal de dos est long. En effet 90 % des douleurs de dos sont des troubles fonctionnels, elles viennent d’une mauvaise posture ou de mauvais mouvements répétés tout au long d’une vie.

Votre literie et votre assise sont donc plus importantes que vous ne le pensez.

Des études sur les points de pression corporels en position allongée ou assise ont clairement démontrés que des mauvaises postures (active redressée ou avachie relâchée) provoquent et accentuent des problèmes tels que :

  • douleurs articulaires
  • courbatures
  • ankyloses, raideurs
  • inflammations
  • troubles de la circulation sanguine

Ce sont les raisons pour lesquelles, les spécialistes de la santé recommandent fortement de respecter et d’adopter des postures ergonomiques de repos, car à la fin de la journée ce sera trois fois moins de charge sur votre dos, jour après jour, année après année.

BIEN CHOISIR SON SCOOTER DE MOBILITÉ ELECTRIQUE

La mobilité retrouvée pour les personnes âgées

Retrouvez votre indépendance et déplacez-vous à tout moment  et en toute liberté !

Avec les scooters électriques pour seniors et personnes à mobilité réduite, vous n’allez plus rencontrer de difficultés pour vous déplacer : vous retrouvez votre indépendance ainsi qu’un confort de vie au quotidien. Vous faites vos courses, des promenades, tous vos déplacements à l’extérieur sont simplifiés. Avec une solution de mobilité comme un scooter électrique, vous retrouver une pleine liberté à tout moment, facilement et sans efforts.

Nous proposons une large gamme de scooters électriques qui s’adaptent aux besoins des seniors et des personnes à mobilité réduite. Quelle que soit votre besoin de déplacement, nous avons le scooter électrique adapté. Nos modèles de scooters de mobilité ont été étudiés pour répondre parfaitement à toutes les situations et aux attentes de tous les utilisateurs.

Bien choisir son scooter électrique

Les scooters électriques pour personnes âgées sont conçus pour être simple et facile à utiliser. Équipés d’un moteur électrique rechargeable, vous disposez d’une autonomie adaptée à votre temps déplacement. Nous proposons également des accessoires pratiques pour un confort optimal dans tous vos parcours. Faciles d’utilisation et maniables, nos scooters sont adaptés à tous les utilisateurs et à toutes les situations de déplacement. 

QUELLE LITERIE POUR UNE PERSONNE ÂGÉE ?

Avoir une literie adaptée est indispensable mais comment savoir si cette literie conviendra à un senior ? Il est important de dormir confortablement car il s’agit là d’une question de santé. Avec le temps, notre corps se modifie et notre colonne vertébrale se tasse ce qui entraîne des modifications morphologiques qui provoquent des douleurs dorsales, une mauvaise circulation sanguine ou encore des douleurs musculaires dans tout le corps.

Une mauvaise literie va accentuer ces douleurs et engendrer des nuits difficiles et de plus en plus courtes. Vous vous réveillerez fatigué, et n’aurez même plus le plaisir de vous allonger dans une literie vraiment adaptée à vos besoins.

Il faut savoir analyser son sommeil : si vous vous réveillez la nuit ? Etes-vous fatigué le matin ? Votre réveil est-il accompagné de douleurs ? Si c’est le cas, il parait évident que votre literie est en cause et qu’il est nécessaire de la changer.

En effet, nous avons tous le droit à des nuits, paisibles, douces et confortables pour nous permettre de nous réveiller en pleine forme.

Le bon matelas pour une personne âgée : un matelas adapté à sa morphologie

Il existe différents types de matelas, les matelas à ressorts, souvent rigides et provoquant à long terme des douleurs dorsales, les matelas en latex qui ne régulent pas la température du corps et les matelas en mousse. Ces derniers sont constitués de différentes couches de mousse pour permettre au corps d’avoir la sensation d’être enveloppé dans un cocon.

Les matelas en mousse sont composés de différentes mousses à densité variable et de mousse à mémoire de forme qui permettent de maintenir votre colonne vertébrale dans une position correcte. La mousse à mémoire de forme est une technologie qui a été développée par la NASA dans les années 70 pour réduire les points de pression du corps en position d’assise et de coucher.

Cette mousse est aujourd’hui reconnue pour ses bienfaits car elle s’adapte à votre morphologie et épouse les formes de votre corps. Vos muscles se relâchent quelle que soit votre position en répartissant de manière homogène les zones de pression. La mousse épouse ainsi chacune de vos courbes pour un maintien adapté de votre colonne vertébrale et de l’ensemble de votre corps. Les matelas à mémoire de forme sont ainsi préconisés pour les personnes qui souffrent de douleurs dorsales, musculaires ou articulaires. Leur qualité est aujourd’hui reconnue et ce type de mousse est de plus en plus recherché parce vous êtes de plus en plus nombreux à en avoir fait le constat.

Un sommier articulé pour des positions de confort adaptées

Les bienfaits d’un sommier électrique sont nombreux, il offre des positions de détente multiples pour un bien-être parfait en position allongée. Grâce à ses positions de relevage des différentes parties du corps (tête, épaules et buste, genoux ou pieds), tout l’ensemble de vos muscles se détendent, vous évitez mes tensions et les raideurs dorsales, lombaires et musculaires. Votre respiration est facilité grâce au relevage de la tête, votre circulation sanguine est améliorée grâce au relevage des pieds.

Vous êtes bien et choisissez la position qui vous convient le mieux pour lire, pour dormir ou simplement pour vous détendre.

COMMENT RETROUVER DES NUITS RÉPARATRICES

La durée moyenne de sommeil est de 8 heures, c’est dire l’importance de ce moment dans notre vie. Pourtant deux Français sur trois se plaignent de troubles du sommeil et souhaitent résolument retrouver des nuits enfin qualitatives.

Une bonne literie = un meilleur sommeil

  • Les matelas ordinaires sont souvent à l’origine d’inconfort, de positions de couchages incorrectes avec pour résultats une circulation sanguine entravée, une augmentation des pressions articulaires et des douleurs musculaires qui nuisent à la qualité du sommeil.
  • Pour bien dormir, il faut une position de couchage qui permette à la colonne vertébrale et aux articulations de rester dans leur position naturelle en conservant une bonne répartition des appuis.

Le système de literie Daner® est issu de longues recherches pour proposer la meilleure solution répondant à toutes ces contraintes. Il composé d’un sommier électrique à lattes et à plots élastomères ainsi que d’un matelas en mousse à mémoire de forme thermo-réactive personnalisé en fonction de la morphologie du dormeur. Ce système de literie révolutionnaire favorise une diminution des contraintes et apporte une parfaite homogénéité des points de pression pour épouser parfaitement les courbures du corps qu’elle que soit sa position.

Ce concept unique de sommeil ergonomique permet de conserver un parfait équilibre des courbures vertébrales ainsi qu’un relâchement total pour un sommeil paisible et réparateur.

Nos conseils pratiques pour mieux dormir :
  • Evitez la caféine et la théine après 16h
  • Privilégiez une activité sportive dans la matinée ou au déjeuner
  • Dinez léger le soir en proscrivant la viande, les plats en sauces et épicés
  • Prenez un bain ou une douche à 37° avant le coucher pour diminuer la température de votre corps
  • Ecoutez votre corps et maintenez des heures de coucher et de lever identiques tous les jours
  • Maintenez une température de 19°C dans une chambre noire et sans bruits

PAROLE D’EXPERT

Au sein de mon cabinet, j’interroge toujours mes patients qui souffrent de douleurs vertébrales sur l’état de leur sommeil et par conséquence de leur literie. Nous passons en effet un tiers de notre vie dans un lit soit 24 années en moyenne! Raison de plus pour en faire un allié et retrouver un sommeil réparateur !

Deux exemples classiques :

  • Vous vous réveillez et vous tournez souvent pendant la nuit, votre literie est sûrement trop ferme.
  • Vous êtes courbaturé, ankylosé le matin : votre matelas est trop mou ou trop ancien et vos courbures vertébrales ne sont plus maintenues. Aussi, je préconise impérativement de changer de literie tous les dix ans, de choisir un matelas individuel adapté à son poids mais pas trop ferme et d’opter pour un sommier électrique. Il est nécessaire de relever la tête de lit en cas de problèmes respiratoires ou les pieds en cas de problèmes circulatoires, et d’adopter un oreiller anatomique pour soulager vos cervicales...
Vincent

Vincent T.
Kinésithérapeute

MAL DE DOS : BIEN CHOISIR SA LITERIE

Aujourd’hui, de nombreuses personnes souffrent de mal de dos. Un grand nombre d’experts en santé (kinésithérapeutes, médecins généralistes, pharmaciens, ergothérapeutes,… soulignent l’importante d’avoir une bonne literie adaptée pour limiter les douleurs vertébrales, musculaires ou articulaires. Souvent le changement de sa literie par un lit ergonomique et confortable permet de considérablement soulager les tensions de la colonne vertébrale.

Bien dormir est indispensable pour rester en forme toute la journée et se sentir en pleine forme. Un sommeil réparateur et profond apporte une vitalité et une hygiène vie au quotidien pour des journées agréables. Il est donc nécessaire d’avoir chez soit une bonne literie composée d’un bon matelas et d’un sommier ergonomique. 

Un matelas ni trop ferme, ni trop mou

 

Pour savoir quel type de matelas vous convient, il est important d’analyser votre literie actuelle et la façon dont vous vous allongez dessus. Est-ce que votre literie est molle ? Est-ce que vous vous enfoncez dedans ? Ou est-ce qu’elle est trop ferme ? Vous vous réveillez perclus de douleurs, vous avez mal aux épaules, au dos ou encore aux cervicales ?

Le confort est propre à chaque personne, nous sommes tous faits différemment. Pour choisir sa literie, il est donc important de prendre ces paramètres personnels en compte afin d'obtenir un confort absolu et retrouver des nuits réparatrices.

Un bon matelas doit donc être choisi pour sa dureté et sa densité proportionnés à votre taille et votre poids : un matelas sur mesure anatomique. Il est également conseillé de choisir un matelas à mousse à mémoire de forme pour permettre à l’ensemble de votre corps d’être totalement enveloppé toute la nuit.

 

Le matelas Daner est fabriqué en fonction de votre morphologie, la densité des différentes mousses est adaptée à votre poids pour que votre confort soit total. Votre colonne vertébrale est ainsi maintenue correctement et ce quelle que soit votre position de sommeil. Vous ne vous réveillez plus avec des douleurs inflammatoires, et sans tensions, vous profitez d’une journée en étant en pleine forme et reposé.

 

LES SOUFFRANCES VERTÉBRALES

Le mal de dos n’est pas une maladie mais un symptôme. Le plus souvent, il s’agit d’un problème «mécanique» qui résulte de la détérioration (douloureuse), d’un ou de plusieurs éléments constituant la colonne vertébrale (os, ligaments, disques, muscles, articulations).

Problèmes de disques

Le disque est composé d’une partie centrale : Le noyau (nucléus pulposus) et d’une partie périphérique : L’anneau (annulus fibrous). Le noyau est un petit « ballon gonflé d’eau » situé légèrement à la partie postérieure du disque, très riche en eau (80% chez le sujet jeune), il encaisse et transmet les pressions à l’anneau fibreux. L’anneau fibreux est un fibro-cartilage constitué de lamelles concentriques dont la texture est faite pour amortir les chocs. En cas de contraintes excessives : Mauvaise posture prolongée ou faux mouvement, des fissures dans l’anneau chassent le noyau du disque vers l’arrière en irritant les nerfs et les ligaments. C’est ainsi qu’apparaît le lombago qui peut en s’aggravant occasionner notamment une sciatique. Cette sciatique survient brutalement après un effort déclenchant, le plus souvent en soulevant un poids trop lourd dans une mauvaise position. La douleur suit le trajet du nerf. Parfois, on peut ressentir des fourmillements et une perte de sensibilité. Le dos est contracté et douloureux.

Troubles statiques

Vous trouvez ci-dessous un récapitulatif des différentes pathologies du rachis dues aux problèmes de dos et postures qui peuvent engendrer des douleurs modérées à sévères.

L’hyperlordose lombaire : Exagération de la courbure lombaire (reins cambrés). C’est souvent une compensation (cyphose) mais souvent due à un relâchement abdominal, à une obésité, grossesse, etc… L’hyperlordose prolongée crée des tensions lombaires basses (fatigue…).
Le cas du spondylolisthesis : Glissement en avant de la cinquième ou de la quatrième vertèbre lombaire.
L’hyperlordose cervicale : Exagération de la courbure cervicale. Elle résulte souvent d’une compensation de la cyphose dorsale. Cela crée des tensions musculaires postérieures.
Le dos plat : Diminution des courbures vertébrales.
La scoliose : Déviation de la colonne dans le plan frontal avec inclinaison des vertèbres vers la convexité.
Dos rond ou cyphose : Habituellement, la cyphose touche préférentiellement la colonne dorsale (partie de la colonne vertébrale correspondant au dos, entre les omoplates). Il s’agit d’une déviation de la colonne vertébrale à convexité postérieure. Le dos rond est la mauvaise posture la plus courante. Elle entraîne une déformation de l’ensemble du corps et entraîne des compensations avec hyperlordose lombaire et cervicale. L’excès de cyphose dorsale peut avoir un retentissement sur la capacité respiratoire. A plus ou moins long terme, avec l’âge et l’importance de la cyphose, cela pourra devenir un handicap.

L'arthrose et l'ostéoporose

L’arthrose est le vieillissement du cartilage articulaire phénomène dégénératif). Cela débute à vingt ans et touche à peu près toutes les articulations (ex : arthrose de la hanche). C’est un phénomène normal mais qui touche les gens de façon inégale ; rôle de l’hérédité, du travail, des contraintes en cas de troubles statiques, du poids, etc… Au niveau de la colonne, l’on constate des « becs de perroquets », ostéophytes ou des condensations osseuses. Par contre, l’arthrose entraîne une diminution de la mobilité, une ankylose, des contractures musculaires, et des blocages avec parfois des crises inflammatoires et des périodes douloureuses. Enfin, il ne faut pas oublier l’ostéoporose qui tend à déformer la colonne vertébrale et à fragiliser le squelette.

 

 

L’ALLÈGEMENT DE LA PRESSION DISCALE

La position ergonomique du fauteuil Daner

En position de relaxation ergonomique votre colonne vertébrale et toutes vos articulations sont placées dans une situation de moindres contraintes et de moindre tension. Seule cette position vous offre un relâchement musculaire, ligamentaire et articulaire complet et un bien-être parfait.

La mousse qui compose votre fauteuil est sélectionnée en fonction du poids – ni trop molle ni trop rigide. Elle permet un équilibre parfait du bassin et un soutien idéal de la colonne vertébrale au niveau de l’assise.
• Le dossier est fabriqué en fonction de la forme des courbures vertébrales.
• Le repose-pieds est adapté à votre morphologie pour une circulation veineuse et lymphatique de retour parfaite.
• Les accoudoirs permettent le relâchement des muscles des épaules et du cou (trapèze) et facilitent le passage en position debout. 

Fauteuil Daner® permet une multi-position.

  • Grâce à sa télécommande, il est inclinable à volonté en respectant la position ergonomique.
  • Le relâchement musculaire, ligamentaire et articulaire obtenu est idéal (pression proche de 40 KG/CM2)
  • Le fauteuil est ainsi ergonomique et équipé de roulettes pour faciliter son déplacement.
  • Le revêtement est haute résistance, et conçu pour un maintien spécial de la colonne vertébrale.
Design ergonomique
Position de moindre contrainte

Paroles d'expert

Vincent"En position de relaxation ergonomique, votre colonne vertébrale et toutes vos articulations sont placées dans une situation de moindre contrainte. Votre colonne est soutenue par une assise et un dossier adaptés à votre statique. L’angle d’ouverture des cuisses par rapport au reste du corps permet un relâchement complet des muscles. La position de relaxation anatomique est la meilleure position de repos que je puisse vous recommander."

Vincent T - Kinésithérapeute